BEAUTYSPHERE > Blogueuse, c'est tout

Non mais quoi ? Mais il se passe quoi là ? Depuis quelques temps, j'ai l'impression qu'un certain type de billets foisonne sur la blogo. Certaines expliquent le phénomène en invoquant une force occulte qui pousse régulièrement les blogueuses à s'enflammer pour un même thème. J'ai plutôt l'impression que les Dieux du Référencement y sont pour quelque chose : l'ingénue blogueuse qui s'offusque en tapant très fort ses petits poings sur la table sait pertinemment qu'elle va grave booster son compteur de visites avec son billet. 

Toutefois, il y a plus fort encore : la blogueuse retorse que je suis, qui va enflammer ce même compteur en écrivant sa volonté de ne pas adhérer au discours à la mode du moment.


Mais quelle est cette mode en vogue chez la blogueuse ?


Eh bien, chère lectrice, la tendance est à la blogueuse qui refuse d'être utilisée par le système. Et qui le dit. C'est qu'elle serait presque une victime, notre chère petite blogueuse. La pauvre, prise en otage par des marques, depuis quelques temps, elle se sent obligée, semble-t-il, de se justifier. La blogueuse n'est pas une tapineuse. Elle veut faire du bruit, elle veut qu'on remarque quand elle dit qu'elle aime les partenariats mais qu'elle a une éthique. Elle veut qu'on sache qu'elle est demandée et qu'elle s'offre le luxe de faire la fine-gueule. La blogueuse n'est pas conne. Elle pourrait très bien bloguer comme ça, tranquille, sans se sentir obligée de nous l'agiter sous le nez, son éthique... 

Mais c'est plus fort qu'elle : de quoi a-t-elle peur pour crier si fort ?


comment je blogue, ma vision des blogs, mon blog et moi, pourquoi je blogue, blog beauté


Une blogueuse est-elle aujourd'hui obligée d'écrire noir sur blanc qu'elle ne sera pas la pute d'une marque pour être crédible tant auprès de ses lectrices que des autres blogueuses ? Je pensais qu'il suffisait de suivre tranquille son petit bonhomme de chemin, et que l'évidence de notions comme l'impartialité, la liberté de ton et la sincérité grandissait tout naturellement chez les lectrices régulières. D'où vient ce besoin de clamer que son âme n'est pas à vendre ?


Serait-ce à cause de ces dizaines de demandes quotidiennes que la blogueuse reçoit ?
Car, excuse-moi de te dire que si, comme moi, tu ne reçois qu'une ou deux propositions par jour (ou, pauvresse, moins encore...) de la part d'éventuels futurs partenaires, et si en plus ils sont tous polis, t'es has been, chérie. La blogueuse swag, elle est tellement oppressée par des demandes qu'elles juge déplacées que ça lui bouffe l'existence au point d'écrire des billets pour dire que merde à la fin, c'est inadmissible qu'on ne l'appelle pas par son prénom, qu'on fasse du mailing non ciblé, ou qu'on lui demande d'héberger un concours pour gagner des joints de culasse alors qu'elle a un blog beauté.


En fouillant dans mes souvenirs, évidemment, je me suis rappelée aussi d'une ou deux demandes bien foireuses. C'est embêtant. Mais pour la plupart des petites contrariétés qui semblent traumatiser certaines comparses ces jours-ci, j'ai juste envie de dire, à la façon des Spice Girls : who do you think you are ? Quand un RP cible mal son envoi et propose un partenariat qui ne colle pas à la « ligne éditoriale » de la blogueuse, on en (sou)rit toutes, c'est sûr : ça nous prend 120 caractères sur Twitter, les copines répondent « lolilol moi aussi » et on passe à autre chose. Quand on reçoit une proposition émanant visiblement de quelqu'un qui n'a pas pris le temps de découvrir notre blog, on peut simplement cliquer sur « supprimer ».


blogueuses et partenaires, les marques et les blogs, blog beauté et partenaires, les rapports entre blogueuses


En ce qui me concerne, je me dis que recevoir deux ou trois propositions foireuses n'est pas très grave. Que ces propositions foireuses ne sont que le pendant des propositions super chouettes que j'ai aussi la chance de recevoir. Et que quand la proposition est cool, aucune dinde n'ira s'offusquer qu'on n'ait pas utilisé son prénom (« Excusez-moi Estée, mais je vais refuser votre proposition de tester en exclu mondiale l'intégralité de vos futures collections pour les dix années à venir, car vous avez écrit « Magali » sans « e » au début de votre mail, c'est inadmissible »). Que se faire respecter par les marques n'est pas forcément synonyme de ne plus rien savoir supporter.


Mon credo : continuer à bloguer comme j'en ai envie, répondre aux demandes qui me font envie, refuser ce qu'il me plaira de refuser, ne même pas répondre parfois... Me sentir libre de ne devoir de comptes à personne. Me sentir assez importante pour faire ce qu'il me chante. Me sentir assez non importante pour ne pas devoir m'en expliquer. Être consciente que tout le monde s'en cogne.


Correctement la fermer plutôt qu'enfoncer des portes ouvertes. « Oh, je reçois des produits de la part des marques mais je suis sincère ». « Hi, je collabore avec des marques mais mon blog n'est pas une vitrine ». « Et regarde, ô toi lectrice, je suis arrosée de produits, mais j'en refuse aussi, par respect envers moi, envers toi et envers le Monde... » Des putains de portes ouvertes. Des évidences. On ne rabâche pas des évidences, c'est le meilleur moyen d'avoir l'air de vouloir bourrer le mou de ses interlocuteurs.



coup de gueule, mise au point, tribune, état d'âme, point de vue


Certes, on a toutes fourni du travail pour créer un petit univers. Mais malgré tout, cet univers reste totalement non indispensable à qui que ce soit sur la blogo (à part peut-être à nous-mêmes). Alors si je n'aime pas la façon dont une marque me traite, je ne traite pas avec la marque. Mais je me passe de jouer les vierges effarouchées. Car je n'ai pas envie que mes lectrices, que les autres blogueuses ou que les RP que j'estime finissent par croire que les blogueuses sont une vilaine race de capricieuses qui crachent dans la soupe, qui savent exiger mais jamais transiger. Et je n'oublie pas qu'un jour j'ai été nouvelle dans cet univers privilégié et que j'aurais offert le corps d'une licorne vierge en guise de sacrifice pour avoir la chance d'être appelée par le mauvais prénom par n'importe quel CM. 

Je relativise. Je la ferme. Et je blogue.
 Je l'ouvrirai quand il y aura vraiment matière à râler.


Rendez-vous sur Hellocoton !

51 commentaires:

  1. Mouais. Je ne connais pas les billets en question (de bébés blogueuses ?) mais je réponds a la plupart des demandes, même si c'est ''non, désolée''. Je suis loin d'avoir une demande par jour, voire par semaine. Et j'adore recevoir des produits, les choisir parfois, communiquer. C'est rarissime les demandes à l'ouest, en ce qui me concerne. Biz psychou !

    RépondreSupprimer
  2. Bon je n'ai pas de licorne vierge sous la main tant pis pour moi :p
    Je suis plutôt le style de blogueuse qui relis 50 fois un mail de demande de partenariat en me demandant si la marque est bien sur que c'est à moi qu'elle s'adresse ^^ (bon si ça vient du formulaire de contact du blog j'ai moins de doute ...) J'ai souris devant une proposition de partenariat avec un site qui vend des tentes (j'ai horreur du camping) mais pour la plupart qu'ils m'appellent ginette ou aglaé je m'en cogne un peu au premier contact (ouais je sais je suis une pauv fille par regardante)
    Le partenariat il se construit ce n'est pas avec un seul mail que ça marche (enfin pour ma part)
    Vu mon nombre restreint de partenaires (mais que j'apprécie) je suis plutôt une consommatrice qui blogue qu'une blogueuse qu'on rince (je file chercher une licorne au pays des bisounours)
    Quant à l'avis de la blogueuse pour se faire une petite idée de son "intégrité" il suffit de parcourir un peu son blog, si tout est magnifaïque et trop de la mort qui tue ça fait un peu fake en effet ...
    Arf de toute façon c'est comme tout en qualité de blogueuse on ne peut donner que son avis et n'ayant pas l'avis ultime ce qui peut nous déplaire peut soulever les foules et vice versa
    (purée ce qu'il est long ce com) j'arrête :p
    Bises

    RépondreSupprimer
  3. Hihi! J'adoooooore quand tu râles :)
    Perso je reçois tellement peu de demande que je ne m'offusquerai point si on m'envoyait un message groupé ou avec des fautes dans mon nom... Après, comme tu l'as fait remarquer, t'acceptes le deal ou tu le refuses, mais ce n'est pas la peine d'aller le gueuler sur tous les toits

    RépondreSupprimer
  4. OMG tout simplement,
    je ne sais même plus quoi répondre tellement ton article me fait plaisir à lire.

    RépondreSupprimer
  5. Bonsoir, alors moi je fais partie des very has been qui croule sous 2 demandes mensuelles et dont je me permet de répondre négativement en plus car elles ne me correspondent pas. Mais je ne blogue pas pour sa et comme tu le souligne, on a pas de compte à rendre. Il y a peut être eu une méga polémique sur le fait que certaines blogueuse auraient vendu leur liberté de penser aux marques, dans ce cas, on est passer à coter. Relativisons et bloguons :)

    RépondreSupprimer
  6. J'suis has been, pas connue, pas de propositions de marque, peu de comms, pas de RT, j ai pas le swag , je pue du cul...je vais de ce pas aller me pendre! Adieu! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Attend j'taccompagne !
      Haha j'ai bien rigoler en lisant ton com et en plus je me reconnais bien dedans !

      Supprimer
    2. Annabelle, t es pas venue, c est pas cool! ( Du coup j'ai pas "mouru") lol

      Supprimer
  7. Jamais vu ce genre de billet... Pu*** tu crois qu'un jour je pourrai me payer le luxe de refuser un partenariat? Oh le big kiff... pour ça il faudrait déjà que je reçoive des propositions :)

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour cet article ! C'est exactement ça ! Quand je vois passer des articles de ce genre dans mon fil d'actus j'ai envie de crier: "ET ALORS ?!! On s'en FOUT !! Va te plaindre directement à ceux que ça concerne ! Pas à ton lectorat qui 1) s'en branle et 2) n'est pas concerné ! Merci !"

    RépondreSupprimer
  9. Anonyme11/25/2013

    Je suis totalement d'accord, cet article fait plaisir à lire :) Et je suis comme Ginie alors on peut se pendre à deux haha ^^

    J'aime beaucoup ta façon d'écrire clairement les choses ^^

    RépondreSupprimer
  10. Bel article ça fait du bien bien de lire des " coups de gueules " comme ça :)
    À très vite et merci pour cette franchise
    Xx

    RépondreSupprimer
  11. Anonyme11/25/2013

    Que ça fait du bien de lire ceci ! Tu permets que je partage ?

    RépondreSupprimer
  12. J'ai lu un billet sur ce sujet la semaine passée. Et disons que j'avais bien aimé le lire. Tout en me disant: "Putain moi j'en reçoit pas autant, jamais ou presque loufoque, jamais de rapport bizarre avec les marques wow putain la vie de blogueuse trépidante quoi! " Et en te lisant, jme dis que ptêtre bien que tout ça c'est un peu grossis. Tout ça effectivement crie trop à l’innocence pour que ce soit réellement innocent. Et puis dans le sens inverse...t'imagines si les marques commençaient à laisser des mots sur leur pages FB pour se plaindre de tte les blogueuses qui essayent de grappiller des produits? Dans le sens inverse on trouverait ça tellement ridicule en fait!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça s'est déjà vu ma belle, ça m'avait fait tout bizarre ^^

      Supprimer
  13. J'ai déjà eu l'occasion de lire ce genre de billet, généralement je n'y réponds pas. Je trouve qu'ils font un peu "non mais lol quoi, j'ai plein de demandes, je me prends pas pour de la merde alors les marques pourraient prendre la peine de lire mon blog !".

    Pour ma part mon blog n'est pas assez connu pour avoir des demandes de partenariat, je me contente de présenter des produits que j'ai achetés, appréciés ou détestés, en toute franchise. Je n'ai pas le côté "je me sens obligée de faire un avis pas trop négatif parce que j'ai reçu le produit gratuitement".

    Par contre mes coups de gueule, ils ne font pas le buzz xD

    RépondreSupprimer
  14. J'aime bien quand tu râles tout fort ce qu'on pense tout bas :) !

    RépondreSupprimer
  15. Est-ce que quelqu'un peut me dire comment trouver un licorne vierge ? ^^

    RépondreSupprimer
  16. bon moi je n ai aucune demande de partenariat, ou de CM ou de RP et j en meurs pas. j achète tous mes produits moi même (mais voui au fait, je ne suis pas une bloggueuse beauté, juste une foldingo des vernis ^^) par contre j avoue que certains articles (les tiens, les siens, les vôtres) m aident pas mal dans mes achats de produits de maquillage surtout !!
    alors garde ta ligne de conduite, c est bien là que l avis est meilleur !

    RépondreSupprimer
  17. Je n'ai jamais vu ce genre de billet, enfin si une ou deux fois, isolément comme ça, je n'avais vraiment pas l'impression que c'était une mode chez "la blogueuse"... Du coup, j'ai bien du mal à adhérer à ce que tu dis. Même si c'est bien rédigé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du coup, tant mieux... :)

      Supprimer
    2. Anonyme11/25/2013

      Pour rejoindre le commentaire plus haut : Je n'ai jamais vu se genre de propos non plus! Je dois lire que de bonne blogueuse! Comme Psychosexy! hé hé =)

      Supprimer
  18. J'ai lu l'article auquel tu fais presque ouvertement référence et je suis entièrement d'accord avec chacun des points que tu as abordé, j'ai l'impression que maintenant (par rapport à il y a 4 ans quand j'ai débuté sur la blogosphère beauté), tout est une question de partenariats, de followers, de visites, de likes etc, etc .. Moi je continue d'écrire sur ce que j'aime et je met des oeillères.

    RépondreSupprimer
  19. J'adore tes affiches hehe :)

    RépondreSupprimer
  20. Ah, je retrouve ma connasse dans toute sa splendeur ! Moi, comme je ne me choque pas tous les matins, je m'en cogne de tout ça.

    RépondreSupprimer
  21. J'ai remarqué aussi que dernièrement on voyait passer pas mal de billets de ce genre, certains sont bien rédigés et reflètent la réalité, mais je me pose toujours la question de savoir si ça valait vraiment le coup d'en faire un billet?
    Dans le cadre d'une conversation entre copines ou via Twitter je trouve que ça passe mieux mais sur un blog beauté c'est pas vraiment le bon lieu. Mais du coup, ton article aussi se retrouve dans cette situation c'est un peu le serpent qui se mort la queue :P...

    Enfin tout ça pour conclure qu'au final chacun est libre de dire ce qu'il/elle veut sur son blog, c'est le principe du bloging et si je ne vois pas toujours l'intérêt de certains articles (ma vie sur instagram, les marques et leurs erreurs de ciblage and Co...), je ferme la page tout simplement :).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais du coup, ton article aussi se retrouve dans cette situation c'est un peu le serpent qui se mort la queue > Je me disais justement ça en le rédigeant, mais je ne pouvais pas apporter l'argument moi-même, trop consensuel... Je suis contente que ce soit quelqu'un comme toi qui le fasse, avec force diplomatie et bienveillance. Comme ça, j'ai simplement à répondre : oui, c'est vrai :))

      Supprimer
  22. Je fais partie des pauvresses alors |o|
    Je ne vois pas si tu fais référence a certains blogs en particulier ... Mais intéressant a lire ;-)

    RépondreSupprimer
  23. Je sais pas pourquoi mais j'ai l'impression qu'en fait tu prends le problème à l'envers ou fait exprès de le prendre à l'envers.
    J'ai lu certains des articles que tu vises et je l'ai pas du tout ressenti comme le fait de vouloir se justifier, de jouer la blogueuse effarouchée ou que sais-je.

    On s'en fout très certainement c'est pas faux mais encore une fois, un blog c'est perso, t'écris ce que tu veux dessus et au final, tu le répètes suffisamment toi-même, t'as pas à te justifier. Sur le moment si t'avais envie de râler parce que CM truc est un con et que ça t'a fait du bien, pourquoi t'en priver ? Ca fera pas de toi une nana capricieuse et égoïste qui pense pas aux pauvres petites autres qui n'ont pas ce genre de mail.

    Et quand je lis ce genre d'article, que je trouve très rare d'ailleurs, j'ai plus l'impression que c'est un message adressé aux marques elles-mêmes. Un envoi de gros, un peu comme quand tu fais un CC en mail mais de manière publique. C'est plus rapide, c'est ton espace, ça te fait du bien et c'est tout bonus non ?

    Enfin cet article c'est du Psycho et son petit coup de pied dans la blogo et celles qui s'offusquent de ta plume n'ont je pense pas bien compris ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends ton point de vue, mais, sans vouloir faire exprès de prendre le problème à l'envers, je ne le partage pas.

      Certes, ça fait du bien à la blogueuse et elle écrit ce qu'elle veut autant que moi je l'ai fait via ce billet, mais de mon point de vue, c'est enfoncer des portes ouvertes. Et c'est aussi faire preuve d'une intransigeance certaine. Et en ce moment j'ai l'impression que c'est "à la mode", d'être une blogueuse intransigeante qui illustre par l'exemple à quel point les marques sont pas douées et / ou nous utilisent... Et je trouve ce genre de démonstration contre-productive...

      Merci, en tout cas, de prendre le temps de commenter et, comme toujours, d'échanger un point de vue qui, même s'il n'est pas partagé, est entendu :)

      Supprimer
    2. Et je trouve aussi que quand on est sincère et honnête, on n'a pas besoin de dire "eh eh regardez, je suis sincère et honnête", l'être suffit. Le dire alors que ça devrait être une simple évidence pour les autres, c'est soit de la frime inutile, soit une tentative de camouflage :))

      Supprimer
    3. Ca peut être aussi un petit manque de confiance ?
      Je prends mon exemple vu qu'on en a discuté l'autre fois mais parfois ça m'arrive, je me remets en question connement et du coup quand au même moment on me pointe du doigts, bha je sais pas comment réagir.

      Au final si tu te justifies tu passes pour celle qui a quelque chose à cacher et si tu le fais pas, pour la fille aux chevilles qui enflent. En fait je me dis que chaque personne est différente et y aura celles qui apprécieront la justification parce qu'elles sont comme moi et les autres et inversement. Au final, on aura toujours tort aux yeux de quelqu'un xD

      Supprimer
  24. Ah, j'ai presque envie de te remercier. "Vierge effarouchée", c'est le terme qui me vient souvent à l'esprit quand je lis les billets que tu dénonces et après, je soupire.

    Signé : une blogueuse pas beauté qui touche à tous les sujets depuis plus de 7 ans.

    RépondreSupprimer
  25. Le vieux singe poudrier va parler.

    Je pense juste que celles qui disent avoir trop de demandes n'en n'ont pas assez à leur goût. Et certainement pas celles qu'elles voudraient. Au lieu de le dire clairement, on joue sa star dans l'espoir d'attirer les faveurs des marques qu'elles visent. Bref, ces discours là, j'y crois pas, point barre.

    Si certaines veulent se repentir, je peux faire quelques consultations, c'est gratuit, juste pour la beauté du geste de sauver cette blogo en mal de sincérité lololol

    RépondreSupprimer
  26. Article intéressant. Je suis une pauvresse de blogueuse, donc je ne suis pas touchée par ce phénomène. Je blogue ce dont j'ai envie de bloguer. Et j'ai peu de billets puisque une paye non extensible.

    RépondreSupprimer
  27. J'ai vu l'article en question passer sur HC et je trouve ça vraiment inutile aussi, je ne sais pas si c'est pour se faire mousser (regardez les marques m'adulent mais je les rejette) ou si c'est parce que justement c'est une vendue et que du coup elle ressent le besoin de se justifier...
    Effectivement, on s'en fout de ce genre de billet en général :)

    RépondreSupprimer
  28. Bah voilà comme Aya quand j'ai lu le billet en question (je reconnais quelques trucs genre l'erreur de prénom) je l'ai pas pris réellement comme un coup de gueule vers les lectrices pour qu'on vienne râler avec elle mais plutôt comme un message aux RP et c'est vrai que parfois c'est hallucinant les réponses qu'on peut avoir à un "non" poli ! J'ai eu des réponses vexées genre "pardon de ne pas être assez bien pour vous !!!"
    Bref je m'éclate à lire ce billet autant que celui auquel tu fais référence mais je ne dois pas suivre assez de blogs car je n'ai vu que celui de rose (ah non c'est pas le vrai prénom ^^)
    bisous miss qui va faire la buzz en refusant le sujet qui fait le buzz ou Magalie la machiavélique ^^ ♥

    RépondreSupprimer
  29. Qu'elles s'éstiment déja heureuses ces nanas là, que leur personne ait été trouvée dans la totalité des blogueuses...
    Et si ces meufs la bloguent juste pour le plaisir de montrer qu'elles sont archi demandées et ô combien malheureuses de ne pas reçevoir tout simplement la demande qu'elles attendent, je pleins le contenu de leurs billets. Michtonnage Implicite

    RépondreSupprimer
  30. J'ai également reconnu l'un des articles en question (le seul en fait que j'ai vu passé) et je ne l'ai pas ressenti ou interprété de la même façon que toi, mais je ne suis pas blogueuse, cela a-t-il une influence ?
    Je l'ai plutôt ressenti comme un ras le bol vis à vis d'un certain manque de respect et peut être aussi parfois de considération (dans le sens, je ne suis pas qu'un numéro !!) et j'avoue que j'ai été surprise d'apprendre le type de relations qu'il peut parfois y avoir avec des marques (oui, oui je suis une grande naïve qui croit que le monde est rose !!). En fait je crois que je n'ai pas conscience de l''influence (réél ou supposé ?) que les marques prêtent aux blogs. Peut être parce que ce n'est pas ce que je recherche dans mes lectures de blog (genre, parce Untel aura dit du bien de tel produit, je vais foncer l'acheter sans réfléchir outre mesure). Je ne nie pas le fait que je sois influencée par les blogs mais plutôt dans le sens de la découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois exactement ce que tu as pris pour un ras-le-bol façon "je ne suis pas un numéro", j'ai pris ça pour du "j'en fais des caisses"... La considération, ça marche dans les deux sens. Quand on en montre un minimum, on en reçoit. Quand on ne nous en témoigne pas, rien ne nous oblige à être plus royaliste que le roi :)

      Merci pour ton commentaire en tout cas !

      Supprimer
  31. Difficile de passer à côté de ton article, tant comme d'habitude, il enflamme les foules....

    Pourtant ce que je vois ici n'est pas bien différent des articles dont tu parles. Non, moi tout ce que je lis, c'est une énième blogueuse qui râle en s'auto-proclamant plus intelligente, plus franche et plus honnête que les autres. Au final, c'est comme tu dis, à force de crier à l'honnêteté, on finit par ne plus y croire.

    Comme je le disais hier, ces râleries publiques par article ou twitter interposé deviennent juste tristes, prévisibles et fatigantes.

    Marcher allègrement sur ce que les autres construisent par simple soucis d'honnêteté ? Je n'appelle pas ça de l'honnêteté, encore moins de la franchise, juste de la mesquinerie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas bien de piquer le pseudo des autres. On sait bien que la vraie Odile Sacoche ne lit pas ce blog, ne m'adresse pas la parole et ne met que du positif dans sa vie. Et quand bien même ce serait-elle qui dirait ceci, je ne pourrais qu'en sourire, facepalm à l'appui.

      Si ce billet, à ton sens, marche allègrement sur ce que quiconque a construit, de deux choses l'une. Soit tu es stupide. Soit ton opinion est forgée d'avance (et je pourrais bien réciter des poèmes d'amour en hébreu que tu trouverais encore ça suspect). Car ici point de travail piétiné : une simple opinion de départ, que je ne partage pas, que je trouve abusive au point de me permettre d'en parler. D'une façon qui ne te plaît peut-être pas, mais qui est la mienne, qui est sincère, et qui, aussi sèche et cynique fut-elle, n'en est pas moins respectueuse. Dire qu'on n'apprécie pas ceci ou cela est l'expression d'un goût, ça n'est pas une insulte en soi ou un manque de respect.

      Il y aurait selon toi une bonne façon de donner son avis de manière radicale. Ma façon ne contient pas assez de bisounourserie pour enrober le propos et te paraît mesquine. Mais qu'importe l'enrobage, c'est bel et bien le propos qui compte. Et je connais des mesquines qui ont le don de mettre des paillettes et des fanfreluches autour de leurs jugements sentencieux, le tout saupoudré d'une dose de "mais moi je prône l'amour de mon prochain, alors je peux me permettre de mépriser..." : celles-ci (et là je t'invite à suivre mon regard... mais pas trop longtemps sinon tu vas loucher) sont bien plus retorses que ma pomme.

      En revanche sur le fait que ce que je dis des billets que je critique (qu'on s'en cogne et que les blogueuses auraient pu s'en passer) s'applique aussi au mien, tu as raison. Ironie faite juste pour donner un peu de quoi faire couiner celles de ta race (je laisse ton imagination s'offusquer de ce que je peux bien vouloir dire par là).

      Supprimer
  32. Psycho c'est excellent, merci... rien à ajouter !!

    RépondreSupprimer
  33. Tellement vrai et tellement bien écrit aussi ! J'ai vu passer quelques billets de ce genre et tu as raison de souligner que nous sommes libres d'accepter ou non les partenariats. Quelle blogueuse n'est pas flattée d'être contactée, celles trop blasées ? Bref, je pense que tu as tout dit, bravo !

    RépondreSupprimer
  34. Anonyme11/28/2013

    Ah ah ah !
    Pardon, je commence par le début : je ne suis pas bloggeuse mais lectrice de vos blogs et vieux singe de la communication en passant.
    Ce billet me parle, parce que ces fameuses complaintes dont il est question sont tellement courantes qu'on se demande presque si ce n'est pas une sorte de pari perdu (devine la couleur de mon vernis aujourd'hui ? perdu ! pour la peine, tu diras pendant 100 jours sur Twitter que les marques te rendent dépressives à force de te courir après).
    D'ailleurs il est amusant de voir que ces blogs fatigués par les marques sont toujours (et comme par hasard) des blogs pro non assumés. On devrait créer une loi scientifique qui valide ce fait tant il est récurrent.
    Partant de ces faits établis, en bons pigeons que nous ne sommes pas, nous pouvons tirer quelques conclusions.
    Parce qu'en langage initié (c'est à dire aux fait de ces techniques de communication vieilles comme le monde), tout devient très simple :
    - La bloggeuse fatiguée par les marques qui le crie sur tous les toits veut avant tout se faire mousser auprès des copines : "regarde, moi, j'ai trop de demandes, j'en peux plus, je croule sous les partenariats, au secours"... la technique classique qui fait que la popularité, ça se cultive d'abord auprès de ses pairs... populaire aux yeux de tes pairs tu seras, populaire aux yeux du monde (et des marques) tu seras.
    - La bloggueuse fatiguée par les marques est une bloggeuse pro, tellement pro qu'elle a bien appris ses petites leçons : "donne l'image de quelqu'un de courtisé et courtisée tu seras". Pour attirer donc encore plus de marques, de plus en plus grosses... la technique classique du ver de terre qui fait pêcher un petit poisson, qui fait à son tour pêcher un plus gros poisson.
    Oui parce qu'à la base ces râleries n'ont pour autre but que de faire monter les enchères et décrocher des partenariats à gogo et de plus en plus gros.

    Parce que sinon, au final, logiquement, très simplement, en toute franchise et honnêteté, s'il y en a qui pensent encore que la bloggeuse est vraiment saturée et blasée de ces demandes de marque, réfléchissons au fait qu'il suffit pour elle de... faire disparaître le ver de terre.

    Autrement dit, faire disparaître le bouton "contactez-moi" de son blog (où soit dit en passant, il est clairement mentionné : Vous êtes une marque et souhaitez me contacter pour un partenariat ? merci de remplir le formulaire ou de passer par mon agence").

    Apparemment ce simple fait logique ne coule pas de source, et c'est encore la preuve la plus tangible que la bloggeuse qui râle est encore plus pro que les marques qu'elle fait semblant d'envoyer balader... ce qui ne fait que renforcer sa popularité auprès de ces marques qui... bon ça va, on a compris...






    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher(e)(?) Anonyme : reviens quand tu veux, j'adore ta verve et tes déroulements argumentatifs (argumentatoires ? argumentatiques ?) (bref)

      Supprimer
  35. Juste pour te dire : chapeau ma belle, chapeau !

    RépondreSupprimer
  36. comment dire .... J'ADHERE !!!

    ce que tu dis est totalement vrai ! moi meme en tant que nouvelle bloggeuse dans ce domaine, je me suis souvent dit " pour avoir une certaine présence dans la blogo je vais devoir utiliser des marques" d'un air bien triste, eh oui je suis une fille assez "cheap" coté cosmetiques tout simplement parce que je n'ai pas les moyens d'assurer avec du channel, meme MAC c'est chaud pour moi. ( un jour peut-etre)

    puis en lisant ton article je me suis dit " elle a trop raison", j'ai choisit de bloguer pour partager ce qui me plait, ce que j'aime et les articles, bien que cheap, que j'aime, pas pour faire comme les autres parce qu'ils ont ceci ou cela. en plus je surkiffe ta manière d'écrire ! Un coté un peu "je me fou de tout " tout en respectant chaque chose comme elle se doit, et rien que pour ça je te dis bravo! tu m'as encouragée avec ton super article :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au contraire, partager des coups de coeur "beauté" et "cheap", c'est super : tu vas intéresser bcp de monde. Le prix des produits n'importe pas : c'est les photos et le contenu de ton blog qui vont faire mouche :)

      Supprimer
  37. tu es tout aussi bonne en blogueuse coup de gueule qu'en blogueuse beauté, peut-être pour ça que je te lis ;)

    RépondreSupprimer

Vous pouvez, en cochant la case "M'informer" recevoir par mail ma réponse à votre commentaire.